Remonter

 

Par rapport au monde Par rapport à la France

 

Cette page est destinée à

·        Tout fonctionnaire de l'État français qui souhaite obtenir un poste dans un établissement d'enseignement français de la Principauté d'Andorre (ainsi que quelques renseignements sur le pays, ses institutions et son système éducatif).

·        Tout parent qui souhaite scolariser son enfant dans un établissement d'enseignement français de la Principauté.

De plus le lycée Comte de Foix et les écoles d'enseignement français possèdent leur propre site qu'il est intéressant de consulter en cas de besoin (voir la page des liens).

Fonctionnaire de l’Education nationale en Andorre

Obtenir un poste en Andorre:

Chaque année des postes sont disponibles dans l’enseignement français en Andorre, selon les années, de quelques uns à une dizaine dans le primaire et d’une demi-douzaine à une douzaine dans le secondaire. La répartition entre les disciplines du secondaire est très variable. Ces postes sont libérés par les départs en retraite, les retours en France ou les départs à l’étranger.

        Octobre/Novembre : parution au BO pour une demande d'affectation en Principauté d'Andorre

Date limite d’envoi du dossier : (voir BO chaque année)

        Janvier : parution au BO de postes à profil (si nécessaire)

        mi- Mai : Commission Nationale d'Affectation pour l'Andorre.

 La DGESCO appelle, après la commission, les candidats retenus pour vérifier qu’ils sont toujours disponibles et pour leur proposer les postes libres après le mouvement interne (dans l’ordre du barème), ces postes sont le plus souvent constitués par un groupement de services fractionnés.

L’arrêté d’affectation, indispensable pour bénéficier du remboursement des frais de déménagement vous parviendra en début d’année scolaire.

Vous serez affectés en détachement en Andorre, pour les professeurs des écoles la gestion de votre carrière continue d’être assurée par votre IA d’origine. Le retour dans votre département d’origine est de droit si vous souhaitez quitter l’Andorre (il n’y a pas de limite au détachement en Andorre contrairement aux postes AEFE)   

Les enseignants du secondaire sont rattachés à l’académie de Montpellier.

Il existe également pour les professeurs des écoles un concours spécifique Andorre organisé par l’académie de Montpellier (3 postes par an). Les lauréats sont affectés à l’ESPE de Perpignan pour un an puis en Andorre.

Il existe actuellement :

3 postes de conseillers pédagogiques, 11 directeurs d’école et 99 classes, 7 postes de RASED, 10 GSF et 15 BFCR dans le primaire.

1 proviseur, 1 proviseur adjoint, 1 principal adjoint, 1 intendant (postes à profil)

4 CPE, 3 professeur-documentaliste, 1 COP, 2 infirmières, 8 SAENES et ADJAENES, 4 SEGPA, 28 ITRF + 2 agents de laboratoire.

BON à savoir

La convention prévoit pour les fonctionnaires des droits et devoirs identiques à la France cependant l’enseignement du catalan comme l’existence de systèmes concurrentiels et une loi scolaire andorrane entrainent en primaire des services différents :

·         Le plus souvent 26h. en présence d’élèves, les 108h. réduites à 36h.

·         Une prise du service dans l’école 15 mn avant le début des cours

·         Une semaine de ski scolaire à encadrer

            A noter également un calendrier scolaire différent

Le poste obtenu et accepté

Il vous reste à entreprendre plusieurs démarches qui peuvent paraitre contraignante, l’administration andorrane étant comme toutes les administrations, il manque souvent un imprimé….

Dans l’ordre  

·         Ouvrir un compte bancaire dans une banque andorrane

a.   Crèdit Andorrà, Banca Mora,  Andbanc et Banc de Sabadell ont de nombreuses agences.

b.   Pièces demandées :

·   pièce d’identité,

·   Justificatif de domicile

c.    Il est conseillé de garder un compte domicilié dans une banque française où votre traitement sera viré. Vous alimenterez votre compte andorran en liquide ou avec des chèques (pas de frais normalement). Attention les virements sont couteux. Bonne nouvelle vous percevrez une prime Andorre de 40 % de votre traitement.

d.   Une difficulté peut apparaitre, la banque exige une adresse en Andorre et vous ne pourrez louer que si vous avez un compte bancaire… seule solution convaincre le banquier qu’il peut vous faire confiance (une attestation d’emploi délivrée par la délégation peut aider…)

Votre traitement sera assuré par l’IA 66 (primaire) ou le rectorat de Montpellier (secondaire) en cas de problème avec la fiche de paie, contacter Virginie Rumi 802 771.

·          Trouver un toit

 

a.   Peu d’annonces de particuliers (voir au lycée ou à la délégation, contacter votre futur directeur.)

b.   La solution est souvent de passer par une agence immobilière (très nombreuses) et de consulter les journaux gratuits téléchargeables (Bondia, Més) ou les quotidiens versions papier (Diari d'Andorra et Periodic d’Andorra)

c.    Les logements sont souvent récents ou en bon état (reformat) mais pas toujours. Les cuisines sont équipées le plus souvent d’une plaque de cuisson, voire d’un four. Les meublés disposent en plus d’un frigo et de machines à laver.

d.   Les modalités : 1 mois agence et deux mois caution.

e.   Les loyers sont très variables de 300 (T1, studio) à 1500/2000 euros (maison  « individuelle »/casa adosada) le chauffage peut être compris mais est le plus souvent en sus (on est en montagne…) vides ou meublés (attention dans ce dernier cas la qualité des meubles est…moyenne) le prix varie selon la paroisse (Escaldes, Andorre plus chers) le quartier, le standing de l’immeuble. Penser qu’un parking ou un garage inclus est indispensable (le stationnement en ville est partout payant)

f.     Quelques exemples de prix (Bondia)

g.    Pour choisir votre paroisse de résidence, habiter près de son école, ou de son école principale, est un plus (toujours le stationnement payant…)

h.   A noter un bon réseau de bus inter-paroisses, du moins les principales (par exemple Sant Julià, Encamp / Andorre tous les quart d’heure)

 

·         Etre éclairer

              Contacter FEDA

·         Communiquer

Contacter Andorra Telecom le forfait téléphone fibre commence à 15€ (déconseillé très lent) et va jusqu’à 100€ (TV incluse).

·         Déménager

                 Les dispositions règlementaires relatives aux frais de changement de résidence des agents affectés en Andorre ont été modifiées.
                En effet, les dispositions spécifiques du décret du 21 mai 1953 ne sont plus applicables.
                Ce sont les dispositions du décret 90-437 du 28 mai 1990 qui doivent être appliquées pour les mutations entre métropole et Andorre, ainsi que le décret 89-271 du 12 avril 1989 pour les mutations des agents entre Andorre et un DOM.

      L’entreprise de déménagement s’occupe des formalités de dédouanement.

 

Il ne vous reste qu’à entreprendre quelques démarches administratives…

·         Carte de résident :

Tout fonctionnaire  affecté en Andorre doit constituer auprès de la Délégation un dossier pour l’obtention de la carte de résident.

Ce dossier est transmis au Ministère de l’Education et de la Formation professionnelle (Gouvernement d’Andorre), puis au Service d’Immigration.

Vous aurez besoin des pièces suivantes : (dossier individuel)

a.   copie pièce d’identité

b.   1 photo

c.    Contrat de location

d.   Copie de l’arrêté de nomination

e.   Extrait d’acte de mariage

f.     Pour un  enfant, extrait d’acte de naissance

        A noter, le PACS français n’est pas reconnu en Andorre mais vous pouvez si besoin contracter l’équivalent andorran (un extrait d’acte de naissance pour chacun est alors nécessaire)

La Délégation prévient l’intéressé, quand la carte est disponible.

Il n’y a aucune démarche à faire directement auprès du Service d’Immigration.

Cette carte vous permet de disposer d’un identifiant (numéro de cens) indispensable pour de nombreuses démarches (permis de conduire, immatriculation voiture, Comú…)

 

·         permis de conduire andorran :

Il est obligatoire pour conduire un véhicule immatriculé en Andorre. Vous devrez remettre votre permis français ainsi que ;

a.   carte de résident

b.   un certificat médical d’un médecin andorran

c.    l’original du permis (celui-ci est conservé par les autorités andorranes) et une photocopie recto verso

d.   une photo de moins d’un mois

e.   l’imprimé disponible au bureau de Tramits

Le fonctionnaire dispose de six mois pour homologuer son permis de conduire.

Le dossier est à déposer auprès du Service administratif du Gouvernement d’Andorre.  

A noter que le permis andorran n’est pas un permis à point. Attention cependant sur les routes andorranes la vitesse est le plus souvent limitée à 60 km/h et les radars pullulent même sur de petites distances.

A savoir, les piétons ont la priorité absolue sur les passages protégés. La voiture qui vous précède peut piler pour les laisser passer. On doit s’arrêter dès qu’un piéton est proche d’un passage.

·         Immatriculation du véhicule :

 

Véhicule importé

Le fonctionnaire dispose de six mois pour immatriculer son véhicule en Andorre.

Attention : seuls les véhicules récents peuvent être immatriculés.  (Se renseigner à la délégation)

Le véhicule devra passer l’ITV (contrôle technique)

Le dossier est à retirer auprès du Service administratif du Gouvernement d’Andorre

Pièces nécessaires pour obtenir la carte grise (jaune en Andorre).

Achat sur place

Compte tenu des spécificités climatiques du pays et de son relief il est conseillé d’utiliser des véhicules à traction avant (prévoir chaines ou pneus neige obligatoires de novembre à avril) pour l’hiver ou 4X4 très répandus.

Le prix des véhicules est souvent inférieur à celui pratiqué en France. De nombreux concessionnaires offrent toutes les marques du marché (y compris Ferrari, Maserati…)

Pour les véhicules achetés sur place le concessionnaire s’occupe des démarches.

·         Affiliation de sécurité sociale :

En vertu de la convention franco – andorrane publiée le 13 mars 2003, le fonctionnaire bénéficie d’une double affiliation :

bullet

 sécurité sociale française (carte vitale)

bullet

 sécurité sociale andorrane (carte d’assuré social) CASS

Une unique démarche à effectuer : transférer son dossier à la section MGEN des Pyrénées Orientales. 44 chemin Passió Vella 66100 Perpignan.

La MGEN transmet à la Délégation l’attestation pour la CASS (Caisse andorrane de Sécurité sociale). La Délégation assure la liaison avec la CASS.

Attention : les prestations familiales servies aux fonctionnaires affectés en Andorre sont limitatives :

·         Assurance :

Cette rubrique ne concerne que les sociétaires de la MAIF

Une unique démarche à effectuer : transférer son dossier à la section MAIF de Perpignan (Pyrénées Orientales).
1 Rue Horace Chauvet, 66100 Perpignan Tel: 04 68 66 26 40

La MAIF transmet les informations à la société partenaire en Andorre (Assegurances Generals), qui délivre l’attestation d’assurance.
Carrer Sant Salvador, 7, AD500 Andorra la Vella Tel: +376 877 677

·         Inscription dans la commune de résidence :

Une fois un logement trouvé vous devez vous inscrire auprès du  siège du Comú. (Mairie en France)

Des impôts locaux sont perçus par le Comú et prélevé directement sur votre compte bancaire. Si vous changer ensuite de paroisse il vous faudra contacter l’ancien Comú (baixa) et le nouveau pour vous y inscrire. Vous ne paierez pour l’année que pour l’ancienne adresse.

Une bonne nouvelle leur montant est dérisoire quand on vient de France (de 50 à 120 euros par personne…)

Un quitus est demandé lors du départ définitif d’Andorre par le Service des Douanes.

·         Impôts et taxes

a.   Impôts locaux voir ci-dessus

b.   Impôt sur le revenu, depuis le 1/1/2015 tous les revenus perçus en Andorre sont imposables et doivent être déclarés. Cependant les fonctionnaires de nationalité française bénéficient de la convention de non double imposition et sont imposables en France.

c.    Taxes diverses, toutes les démarches administratives sont en général payantes.

 

·         Section consulaire de l’Ambassade de France :

Bien que non obligatoire, il est conseillé de s’inscrire auprès de la Section consulaire de l’Ambassade de France (carte consulaire).

·         Pour finir avec les formalités, avant la rentrée ou la première semaine, demander un rdv pour rencontrer  M.  le Délégué. 802 770

 

1. Présentation - démographie - principales caractéristiques.

2. Rappels historiques - processus constitutionnel.

3. Les institutions actuelles.

4. Les relations extérieures.

5. La situation économique.

6. Nature et intensité des liens avec la France.

7. Le système éducatif andorran.

8. Représentation française dans le pays.

9. Environnement pour un français expatrié.

10. Historique - modalité de la présence française en Andorre.

11. Les établissements d'enseignement français en Andorre.

12. La convention franco-andorrane en terme d'éducation.

13.Info pratique

14.Démarches administratives

 

1. Présentation - démographie - principales caractéristiques.

Présentation du pays :

Les symboles représentatifs de la principauté d'Andorre sont : 

Ø      Un écusson de quatre parties. Les deux de gauche contiennent la crosse et la mitre, insignes de l'évêque de la Seu d'Urgell et, dessous, les quatre barres rouges sur fond d'or de la Catalogne. À droite figurent les trois barres rouges sur fond d'or du Comté de Foix et, dessous, les deux vaches du Béarn, avec collier et semailles d'argent sur fond d'or. Au pied de l'écu figure la devise : VIRTUS UNITA FORTIOR;

Ø      Un drapeau qui date de 1866 à trois bandes verticales bleu, jaune et rouge;

Ø      Un hymne interprété pour la première fois en 1921 pour célébrer la canonisation par le Vatican de la vierge de Meritxell en tant que patronne des Vallées d'Andorre. 

Des quatre plus petits pays d'Europe, l'Andorre est celui qui a la plus grande superficie ( 462 km² ) et la plus haute altitude (de 850 à près de 3 000 mètres).

Phénomène géographique pyrénéen, la Principauté est entourée d'une chaîne continue de montagnes de près de 3 000 mètres dont le point le plus près vers la France est le Pas De La Casa (2 100 m.) et qui est interrompue par une seule brèche naturelle, la profonde vallée du Valira dont les eaux s'écoulent vers le point le plus bas vers la Catalogne espagnole (800m.). Sur 110 kilomètres de frontière, deux seulement sont à moins de 2 000 mètres.

Le climat est continental : froid en hiver avec d'abondantes chutes de neige, chaud en été avec des orages fréquents, d'influence méditerranéenne au sud du pays.

Population et démographie :

Le nombre d'habitants était de 76949 en 2014.

La colonie française représente plus de 5000 personnes. Elle se compose de personnes retraitées, de commerçants et d'employés dans l'hôtellerie, ainsi que, dans une moindre mesure, d'enseignants dans les établissements d'enseignement français (1 lycée et 11 écoles maternelles, élémentaires et primaires). Dans leur grande majorité, les résidents français en activité occupent des postes d'encadrement ou de responsabilité.

Les principales villes de la Principauté sont :  (carte de la principauté)

bullet

Andorre la Vieille Capitale :. L'agglomération est située au carrefour des deux principales vallées, essentiellement tournée vers le commerce et l'hôtellerie.(22615 habitants).

bullet

Escaldes  (14002 habitants).

bullet

Sant Julia de Loria  (9270 habitants).

bullet

Encamp  (12041 habitants).

bullet

Ordino (4675 habitants).

bullet

Canillo(4270 habitants).

bullet

La Massana.(10076 habitants).

Les chiffres sont de l'année 2014.

La langue officielle est le catalan. Les langues commerciales ou utilisées dans les affaires sont l'espagnol en priorité, le français et l'anglais.

2. Rappels historiques - processus constitutionnel.

Au IXème siècle, les Vallées d'Andorra faisaient partie du comté d'Urgell alors sous souveraineté carolingienne. En 1133, elles furent attribuées à l'Évêque d'Urgell. Celui-ci les céda en fief aux seigneurs Caboët au début de XIème siècle en échange de leur appui contre les seigneurs voisins.

Les Comtes de Foix, qui héritèrent de cette seigneurie des Caboët par mariage, entrèrent en rivalité avec l'Évêque d'Urgell pour imposer leur suzeraineté. Une intervention du roi d'Aragon aboutit au premier acte de paréage (8 septembre 1278) qui attribua aux deux Seigneurs (l'Évêque d'Urgell et le Comte de Foix) des droits identiques sur Andorre. Le Pape Martin IV dut établir un deuxième paréage en 1288 pour confirmer le régime de co-suzeraineté. Les droits du Comte de Foix passèrent au cours des siècles au Roi de France, à l'Empereur des français, puis au Président de la République. 

Les Andorrans obtinrent plus tard des Co-Princes le droit de s'administrer : création en 1419 du Conseil de la Terre qui deviendra au XIXème siècle le Syndic des Vallées, puis le Conseil Général (parlement).

L'expansion économique d'Andorre depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la nécessité croissante d'intégration dans la vie internationale, le besoin de donner un cadre juridique aux relations entre les pouvoirs institutionnels, ont incité les Andorrans à demander dès les années 70 une réforme des institutions aux Co-Princes.

Le 15 janvier 1981, un décret des Co-Princes a défini les grandes lignes de cette réforme tout en créant un conseil exécutif composé d'un Chef de Gouvernement entouré de 4 à 6 conseillers (ministres).

En 1989, les dirigeants andorrans se sont prononcés à l'unanimité en faveur de l'élaboration d'une constitution. Le texte de la Constitution a été soumis à un référendum et adopté par 74,20 % des voix le 14 mars 1993. La constitution est entrée en vigueur le 4 mai suivant. Andorre devient un état indépendant, une co-principauté fondée sur les principes de la démocratie représentative et de la souveraineté populaire.

En juin 1993 est signé un traité de bon voisinage, d'amitié et de coopération avec la France et l'Espagne. En juillet 1993, la Principauté d'Andorre est admise à l'ONU, et en novembre 1994 elle  adhère au Conseil de l'Europe. Un accord d'association avec l'Union Européenne est en préparation.

 

3. Les institutions actuelles.

Les Co-Princes :

Ce sont le Président de la République française et l'Évêque d'Urgell. Ils sont de manière indivise les Chefs de l'État Andorran et disposent de pouvoirs réels

Vous trouverez des renseignements plus précis sur le site de la "Représentation du coprince Français".

Le conseil Général des Vallées (le parlement) :

Le Conseil Général des Vallées est composé de vingt-huit membres élus au suffrage universel tous les quatre ans. Ils assurent une représentation mixte et paritaire de la population des sept paroisses et de la population andorrane. Il exerce le pouvoir législatif. Les élections législatives ont eu lieu en avril 2014.

Le gouvernement :

Le "Chef du gouvernement" est élu par le Conseil Général des Vallées et nommé par les Co-Princes. Il nomme ses ministres qui sont au nombre de 6 à 10. Son mandat est de quatre ans, renouvelable une seule fois. Le gouvernement dirige la politique intérieure et extérieure de l'Etat sous le contrôle du Conseil Général. 

Les paroisses ou les Conseils des "Comú" :

La gestion des paroisses est confiée à des Conseils de "Comú" dont les membres sont élus pour quatre ans au suffrage universel. Ils sont composés d'un "Consol Major" (maire), d'un "Consol Menor" (maire adjoint) et de dix ou douze conseillers. Les Conseils de "Comú" jouissent de la libre administration de leur territoire. Leur dernier renouvellement est intervenu en 2011.

Justice :

La Constitution du 4 mai 1993, complétée par une loi organique du 28 septembre 1993, fixe l'organisation de la justice andorrane.

Le conseil supérieur de la justice est l'organe de direction et d'administration de l'organisation judiciaire. Il est constitué de cinq membres désignés respectivement par le Syndic Général, chacun des Co-Princes, le chef du gouvernement et l'ensemble des magistrats.

Le système juridictionnel comporte deux degrés répartis en trois tribunaux : 

Ø      le tribunal des bayles (ou des juges), pour les litiges en matière civile et administrative, ainsi que les délits mineurs en matière pénale;

Ø      le tribunal de Corts pour les délits majeurs en matière pénale;

Ø      le tribunal supérieur de la justice pour tous les recours à l'encontre des décisions adoptées en première instance par les deux autres tribunaux.

Ø      Le tribunal constitutionnel se prononce sur la constitutionnalité des lois ou des traités internationaux. Il admet aussi les recours individuels.

4. Les relations extérieures.

Un accord signé le 28 juin 1990 renouvelé le 1er janvier 1996, associe Andorre à la CEE avec des particularités avantageuses pour la Principauté : union douanière industrielle sauf pour le tabac, régime pays tiers pour l'agriculture, franchises touristiques. Un nouvel accord est en cours de négociation.

De même, Andorre a été admise dès le 29 juillet 1993 aux Nations Unies et au Conseil de l'Europe en novembre 1994. Depuis 1993 la principauté adhère à un grand nombre d’organisations internationales (OMS, OCDE,…) et ratifie un nombre important de conventions internationales. Elle étudie la possibilité d’intégrer l’OMC.

Un traité tripartite signé le 3 juin 1993 avec la France et l'Espagne permet à la Principauté, reconnue comme un état indépendant, d'instaurer des relations diplomatiques harmonieuses et équilibrées avec ses deux voisins. En outre, ce traité lui apporte une garantie en cas de menace ou de violation de sa souveraineté ou de l'intégrité de son territoire, ainsi que la faculté de se faire représenter auprès de pays tiers par la France ou par l'Espagne.

 

5. La situation économique.

La Principauté d'Andorre est un pays prospère avec un PNB/hab. de 24 000 €. Son économie repose sur :

Ø      le commerce (26% de la population active)

Ø      la construction (16% de la population active), 

Ø      le tourisme (18% des emplois) : 350 hôtels, 40 000 lits, plus de 10 M de touristes par an,

Ø      les activités financières.

Les principaux partenaires commerciaux d'Andorre sont les membres de l'Union Européenne : 85% de son commerce extérieur (dont les 70% avec la France et l'Espagne et 30% avec les autres pays). Parmi les pays tiers (15%), on trouve surtout le Japon (6,8%) et les États-Unis (2,6%).

Les finances publiques sont alimentées essentiellement (83%) par la taxe à l'importation (3 à 6 % pour les marchandises, 7 % pour les véhicules...).

 

6. Nature et intensité des liens avec la France.

Héritage de sept siècles, l'institution des Co-Princes a créé entre notre pays et Andorre des liens spécifiques. Vous trouverez des renseignements plus précis le site la "Représentation du coprince Français".

Le Co-Prince français a toujours représenté : 

Ø      un élément d'équilibre face à l'autorité de l'Évêque d'Urgell et à l'Espagne.

La France est représentée en Andorre par un Ambassadeur résident depuis septembre 1993. De même, un Ambassadeur d'Andorre a été nommé à Paris en avril 1995.

Un dispositif éducatif français important a été mis en place depuis plus de cent ans. Il a été confirmé par l'accord franco-andorran du 19 mars 1993 et du 24 septembre 2003 : quatorze écoles maternelles, élémentaires et primaires, un établissement du secondaire avec une section BTS ( Lycée Comte de Foix ). L'ensemble emploie 350 enseignants et non enseignants et accueille environ 3 600 élèves, soit 33 % de la population scolaire.

7. Le système éducatif andorran.

La structure éducative andorrane est régie par la loi qualifiée sur l'Éducation, votée par le Conseil Général des Vallées ( parlement andorran ) le 3 septembre 1993  qui exprime en particulier :

Ø      en son article 4 que : "L'éducation de base est obligatoire et gratuite pour tous les citoyens, naturels et étrangers légalement résidents, aux niveaux que stipule l'article 7 de cette loi. L'État garantit ce droit à travers des centres publics.

Ø      en son article 7 que : 

1. " La scolarité obligatoire comporte les niveaux d'enseignement primaire et secondaire. Elle va de 6 à 16 ans.

2. Tout enfant aura le droit d'être scolarisé à compter de 3 ans si les parents ou le tuteur en font la demande dans ce sens.

3. Les élèves pourront être scolarisés jusqu'à 18 ans pour suivre le niveau d'enseignement secondaire."

Ø      en son article 5 que : "La structure éducative andorrane est plurielle. Elle est composée par les centres suivant le système éducatif andorran et par les centres qui suivent d'autres systèmes éducatifs reconnus moyennant accord"

Ø      et enfin en son article 10 que : "Les parents ou tuteurs ont le droit de choisir librement n'importe lequel des systèmes éducatifs implantés en Andorre ..."

Participent au service public éducatif andorran :

Ø      l'école andorrane : L'enseignement est donné en catalan. Le plurilinguisme est cependant une des bases pédagogiques; le français en particulier y est enseigné depuis la moyenne section de l'École Maternelle. De création récente ( 1982 ), 40 % des résidents en Andorre y sont scolarisés.

Ø      les écoles espagnoles :

·        Laïques : l'enseignement est donné en espagnol; elles scolarisent des enfants résidents et dépendent du gouvernement espagnol.

·        Confessionnelles : subventionnées par le gouvernement andorran pour en assurer la gratuité. L'enseignement est donné en catalan. Une convention hispano-andorrane est en négociation pour règler les rapports entre l'État espagnol et l'État andorran sur les questions éducatives.
 

Elles scolarisent environ 27% des enfants résidents.

·        une école privée: l’école des Pyrénées ouverte en 2000 et qui accueille environ 150 élèves.

·        les établissements scolaires d'enseignement français : accueillent régulièrement 33% de la population scolaire résident et la quasi totalité des français qui représente un faible pourcentage sur les 3600 élèves accueillis. Les écoles existent dans le pays depuis 100 ans, mais le vote de la constitution a cependant nécessité une clarification des rapports traditionnels.

8. Représentation française dans le pays.

Comme dans tous les pays étrangers, le gouvernement français est représenté en Andorre par un Ambassadeur. Celui-ci a toutes les prérogatives et les devoirs de sa charge diplomatique mais n’est pas en charge de l’éducation. En effet, l’article 14 de la convention franco andorrane en matière d’éducation prévoit  que le Ministère de l’Education nationale est représenté en Andorre par un fonctionnaire français, le Délégué en charge des affaires éducatives françaises en Principauté.

Les services consulaires  ont à traiter des problèmes des français installés en Andorre ( état civil, pièce d'identité, élections, ... ) ainsi que des déplacements vers ou hors la France de ressortissants français ou étrangers. C'est pourquoi il est vivement recommander de se faire inscrire au Consulat de France.

9. Environnement pour un français expatrié.

·         La vie locale est marquée par la proximité de l'Espagne, repas tardifs, veille, cuisine. 

·           Les journaux, livres, périodiques ou bulletins en provenance de France sont diffusés, sur commande dans certains cas. Periodic d’Andorra et le Diari d’Andorra sonr les deux quotidiens locaux

·         Les librairies assurent davantage la diffusion des livres espagnols et catalans. On trouve cependant des livres français avec un nombre réduit de titres.

·         Il est possible de capter sur F.M. et G.O. France-Inter, France Musique, France-Culture, NRJ pour les radios françaises.

·         La télévision : TF1, 2 , 3, ARTE, M 6, D8 et NRJ12 sont disponibles ainsi que de nombreuses chaines espagnoles et catalanes.  Une chaine locale ATV.  Possibilité de capter d'autres chaînes : beaucoup de bâtiments sont équipés en réception par satellite. 

·         Le cinéma : Un multi salle ILLA Carlemany propose essentiellement des films de langue espagnole et catalane, d'origine surtout américaine. L’Alliance Andorrano-française propose un film français récent tous les mois

·         Le théâtre : Théâtre d'Andorre la Vieille et de St Julia, auditorium national à Ordino. Des spectacles et des festivals sont également donnés dans plusieurs salles polyvalentes, essentiellement à Andorre la Vieille et aux Escaldes. Les pièces proposées sont en langue catalane, parfois en français.

·         Expositions : Peintures, sculptures, tapisseries, objets divers. Le lieu est souvent les salles d'exposition des paroisses et quelques locaux affectés à cet usage.

·         Bibliothèques : La bibliothèque nationale andorrane, une bibliothèque par paroisse et une dans chaque école.

·         Discothèques : Une vingtaine en Andorre.

·         Tourisme : Nombreux sites de montagne pour la randonnée et le ski; lacs, chapelles romanes, sanctuaire de Meritxell, Maison des Vallées, musée d'Areny Plandolit, musée postal ...

·         Activités sportives : La plupart des sports collectifs ou individuels sont couramment pratiqués (rugby, football, basket , natation, tennis, ski, eaux vives ... ). De nombreuses salles bien équipées, municipales ou privées (clubs), existent.

·         La chasse : Le gibier est devenu rare (petit gibier et dans certaines zones, l'isard). Les Andorrans vont de préférence en Espagne, voire en France.

·         La pêche : Pêche à la truite dans les cours d'eau et les lacs de montagne, nombreuses possibilités à proximité, en France et en Espagne.

Les loisirs :

·          Le cinéma : Essentiellement des films de langue espagnole et catalane, d'origine surtout américaine.

·          Le théâtre : Théâtre d'Andorre la Vieille et de St Julia, auditorium national à Ordino. Des spectacles et des festivals sont également donnés dans plusieurs salles polyvalentes, essentiellement à Andorre la Vieille et aux Escaldes. Les pièces proposées sont en langue catalane, parfois en français.

·          Expositions : Peintures, sculptures, tapisseries, objets divers. Le lieu est souvent les salles d'exposition des paroisses et quelques locaux affectés à cet usage.

·          Bibliothèques : La bibliothèque nationale andorrane, une bibliothèque par paroisse et une dans chaque école.

·          Discothèques : Une vingtaine en Andorre.

·          Tourisme : Nombreux sites de montagne pour la randonnée et le ski; lacs, chapelles romanes, sanctuaire de Meritxell, Maison des Vallées, musée d'Areny Plandolit, musée postal ...

·          Activités sportives : La plupart des sports collectifs ou individuels sont couramment pratiqués ( rugby, football, basket , natation, tennis, ski, eaux vives ... ). De nombreuses salles bien équipées, municipales ou privées ( clubs), existent.

·          La chasse : Le gibier est devenu rare ( petit gibier et dans certaines zones, l'isard ). Les Andorrans vont de préférence en Espagne, voire en France.

·          La pêche : Pêche à la truite dans les cours d'eau et les lacs de montagne, nombreuses possibilités à proximité, en France et en Espagne.

·          La télévision : Les programmes locaux : 1 chaîne nationale ( ATV ); TF1, FR2, FR3, M6, NRJ12 et plusieurs chaînes espagnoles sont captées avec une bonne qualité d'image et de son (décodeur TNT obligatoire) . Possibilité de capter d'autres chaînes : beaucoup de bâtiments sont équipés en réception par satellite. 

·          La vidéo : Plusieurs magasins de location vidéo existent mais peu de cassettes vidéo en français. L'achat sur place de tout appareil audiovisuel se fait sans difficulté.

État sanitaire :

Aucune vaccination n'est obligatoire, les vaccinations recommandées sont les mêmes que pour la France.

Des précautions sont à prendre en raison de l'altitude.

Environnement médical :

Infrastructure en hôpitaux, clinique et maternité : 1 hôpital général ( 2,1 lit pour 1 000 habitants ), 4 cliniques gériatriques, 1 centre médical psychologique, 11 dispensaires ( 1 par paroisse, plus 2 dans les grands centres urbains ). Une convention d'assistance existe entre la principauté et les hôpitaux de Toulouse et de Barcelone.

·          laboratoires d'analyses médicales.

·          pharmacie hospitalière,

·          nombreuses pharmacies privées.

Toutes les catégories de médicaments sont disponibles. Il n'existe pas de vade-mecum local.

Monnaie et change :

L'Euro est la monnaie officielle.

Une carte bancaire andorrane est recommandée.

Budget mensuel moyen :

Salaire moyen en Andorre, tous secteurs confondus, pour 2014 : 1900€

Tous les produits courants français et espagnols sont disponibles. De nombreux supermarchés et hypermarchés en plus des boutiques de proximité. Le samedi un grand marché (alimentation et vêtements) à la SEU d’URGELL (20 km d’Andorre la V.)

Condition générale de vie :

 On peut acheter un véhicule français ou étranger sur place : achat soumis à une taxe.

10. Historique - modalité de la présence française en Andorre.

La déclaration d'ouverture des deux premières écoles françaises en Andorre, à Andorre la Vieille et Sant Julia de Loria, date d'octobre 1900 dans un pays où l'enseignement, non obligatoire, était assuré soit par le clergé soit par une école catholique ( La Sagrada Familia ).

Cependant, on peut en situer les prémices quelques années auparavant en 1895 lorsque les deux premières Andorranes, Mlle Maestre ( plus tard Mme Dolsa ) et Mlle Huguet sont entrées à l'École Normale de Perpignan après avoir obtenu, le 29 juillet 1895, le certificat d'études primaires. Elles avaient bénéficié en 1890 de bourses de la France afin d'introduire réellement dans le pays l'étude de la langue française, langue du Co-Prince, selon les vœux du Viguier et de quelques personnalités de l'époque.

En 1905 trois autres familles ont accepté des bourses pour leurs enfants permettant ensuite de créer des écoles à Canillo, Encamp et Les Escaldes.

Avant d'aborder la place de l'enseignement français dans le système éducatif andorran et ses caractéristiques, rappelons quelques dates importantes.

Du 18 juin 1917 date le 1er arrêté relatif à la création d'écoles primaires publiques ayant pour objet l'enseignement de la langue française sur le territoire de la Principauté d'Andorre ( complété par un arrêté du 30 octobre 1917 ).

Par la suite, jusqu'en 1982 et en particulier en 1952 et en 1982 des précisions ont été apportées sur les établissements, le statut des divers fonctionnaires, et en particulier ceux de nationalité andorrane, sous forme de décrets et d'arrêtés, permettant l'intégration complète des établissements d’enseignement français en Andorre tout en préservant les caractéristiques locales.

·        1956 : création du cours complémentaire.

·        1972 : transformation du cours complémentaire en CES.

·        1974 : ouverture des nouveaux locaux du Collège avec deux sections professionnelles.

·        1979 : ouverture des classes de seconde et construction du lycée.

·        25/01/1982 et 07/05/1982 décret du Président de la République sur les établissements scolaires d'Andorre et leur personnel ( abrogation de celui de 1917 )

·        1982 : ouverture de la Section d'Éducation Générale et Professionnelle Adaptée ( SEGPA )

·        1982 : ouverture de l'École Andorrane.

1982 est donc une année charnière : d'une part les décrets français du 25/01/1982 parlent des écoles et du lycée du Co-prince français, ce qui leur donne un symbole fort. D'autre part, 1982 voit aussi l'ouverture des écoles andorranes : le système éducatif andorran se précise ( école andorrane, établissements d'enseignement français et espagnols ).

·        De 1982 à 1993 nos établissements fonctionnent sur cette base et conservent leur place dans le pays. 

·        1993 sera une autre année charnière : l'Andorre se dote d'une nouvelle constitution et son gouvernement signe une convention avec le gouvernement français dans le domaine de l'éducation.

C'est donc sur cette convention franco-andorrane en terme d'éducation, signée le 19 mars 1993 qu'est fondée la présence éducative française en Principauté. (décret 93-860 du 16/06/1993 paru au JO du 23/06/1993). Cette convention a été renouvelée et élargie le 24 septembre 2003 puis en 2013.

 

La délégation à l'enseignement français en Andorre :

M. Michel Maginot, inspecteur d'académie, délégué à l'enseignement français en Andorre,
Carrer Baixada del Molí 5
Edifici Molí III, Bloc B 1º-1º
BP 88
AD500 ANDORRE LA VIEILLE
PRINCIPAUTÉ D'ANDORRE
Téléphone : ( 00 376 ) 802 770
Télécopie : ( 00 376 )  822 566
Écrire par mail : ce.ia130@ac-montpellier.fr

 

 

11. Les établissements d'enseignement français en Andorre.

Premier degré :  

Établissement  Caractéristiques Adresse - téléphone
mél - site interne
t

Andorre la Vieille
Direct. :
Mr Noguer C.

École élémentaire
- 12 classes élémentaires

Carrer Ciutat de Valls
AD 500 Andorre la vieille
Tél.Fax 820 230

frpand@educand.ad

http://frpand.blogspot.com/

Andorre la Vieille
Direct. : Mme Travé A.

École maternelle
- 9 classes 

Carrer Ciutat de Valls
AD 500 Andorre la vieille
Tél. 823 228
frmand@educand.ad
http://sef.xena.ad/frmand/

Escaldes-Engordany
Direct. :
Mme Pons N.

École élémentaire
- 15 classes élémentaires  

Carrer de la Parroquia
AD 700 Escaldes-Engordany
Tél.Fax 820 378
frpriesc@andorra.ad
http://www.xena.ad/frpesc/index.htm

Escaldes-Engordany
Direct. :
M. Crespo Puig N.
École maternelle
- 9 classes

Carrer de la Parroquia
AD 700 Escaldes-Engordany
Tél. 822 656
frmesc@educand.ad
http://www.xena.ad/frmesc

Canillo
Direct. : Mr Noël P.

École primaire
- 6 classes 

Carrer Gran
 AD 100 Canillo
Tél. Fax 851 520
frcan@educand.ad
http://frcan4.wix.com/ecolefrcanillo

Encamp
Direct. : Mme Gandon G.

École primaire
- 10 classes
 

Carrer René Baulard
AD 200 Encamp
Tél. 831 365
frpenc@educand.ad
http://www.xena.ad/frpenc

La Massana
Direct. : Mr Delalee T.

École primaire
- 9 classes
dont 1 classe avec EMF

Place de l’Eglise
AD 400 La Massana
Tél. Fax 835 515
frprimas@andorra.ad
http://www.xena.ad/frpmas/

Ordino
Direct. : Mme Vibarel C.
École primaire
- 10 classes 
 
AD 300 Ordino
Tél. 835 995
frord@andorra.ad
http://www.xena.ad/frord/

Pas de la Case
Direct. : Mr Taurinya J.M.

École primaire
- 5 classes 
AD 200 Pas De La Casa
Tél. Fax 855 695
frpas@educand.ad

http://www.xena.ad/frpas/index.htm

Sant Julia de Loria
Direct. :
Mme Melis M.P.

École primaire
- 11 classes

Carrer Dr Palau
 AD 600 Sant Julia de Loria
Tél. Fax 841 381
frprisju@andorra.ad
http://www.xena.ad/frpsju

Santa Coloma
Direct. : Mme Mora C.

École primaire
- 4 classes 
 

Carrer de Les Escoles
 AD 500 Santa Coloma
Tél.  725 516

frsco@educand.ad

http://www.xena.ad/frsco/index.htm

Autres postes : 

·        Réseau d'aides spécialisées

- 2 postes de psychologue

- 2 postes de rééducation (option G)

- 3 postes d'adaptation (option E)

·        Groupements de Services Fractionnes : 10 postes

·        BFCR : 15 postes

·        SEGPA Lycée : 4 postes

Second degré :

Lycée Comte de Foix :

Établissement 

mél - site internet
Adresse - téléphone

Lycée Comte de Foix

Proviseur : M. DECHOSAL

Proviseur adjoint :
Mme CHALOUPY

Principal adjoint : M. MERGNAT

Directeur Adjoint SEGPA :
M. FRYS

Enseignement général
de la classe de 6ème à la classe de terminale,
préparation aux baccalauréats français L, ES, S, STG.
Langues enseignées
Première langue
: anglais, espagnol, catalan
Deuxième langue
: anglais, espagnol, catalan
Langue ancienne
: latin, grec
lcf@andorra.ad
http://www.xena.ad/lcf/index.html
Prada Motxilla
AD 503
Andorre la vieille
Tél. 8 72 500
  Enseignement professionnel
Préparation au BEP Hôtellerie
Préparation au BEP Électrotechnique
Préparation au BEP Métiers de la comptabilité
Préparation au Bac Pro Comptabilité
Préparation au Bac Pro Hôtellerie - restauration
Préparation au BTS Assistant de gestion PME-PMI
 
  Enseignement spécialisé
Installations sanitaires et thermiques
Assistant technique en milieux familial et collectif
 
  Service d'information et d'orientation
un conseiller.
 

Autres liens et adresses utiles :

Ø       Le rectorat de Montpellier.

31 rue de l'université
34 067 Montpellier cedex 2

Ø       Le ministère de l'éducation nationale.

DGESCO  
Mission
Outre-mer Andorre  
110  rue de Grenelle
75 007 Paris

Ø      Représentation de SE le coprince français.

Monsieur Pascal Escande, Directeur de Cabinet De la Représentation de SE le Co-Prince Français- Carrer Doctor Molines, 12, 1.1- BP 45 - AD501- Andorre la Vieille.

12. La convention franco-andorrane en terme d'éducation.

Décret n° 2015-1190 du 25 septembre 2015 portant publication de la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la Principauté d'Andorre dans le domaine de l'enseignement (ensemble deux annexes), signée à Paris le 11 juillet 2013.

 Dernière mise à jour: le 11/01/2017